Étiquette : surveillance

Interceptions légales, technologies duales et commerce d’armes électroniques entre amis

Un échange sur Twitter avec Nicolas Caproni ce jour me pousse à écrire ce petit billet. Dans un Tweet un peu moqueur, Nicolas, que je lis par ailleurs, me reprochait, en dehors de ne pas parler “des vraies inquiétudes des français” (désolé Nicolas mais je ne me présente pas aux prochaines municipales), une forme d’angélisme

La #NSA surveillerait #Alcatel, l’un de ses fournisseurs… sans blague ?

Le Monde nous a hier gratifié de nouvelles révélations sur les programmes d’interception et de surveillance des services américains. Ces dernières révélations ont fait du bruit, poussant Laurent Fabius à convoquer dans l’urgence l’ambassadeur des Etats-Unis en France, tout particulièrement pour demander à ce dernier de s’expliquer sur l’espionnage dont serait les cibles deux joyaux

#PRISM : Comment passer d’un #spagrave® au #chuichoquée® en moins de 48h ? (avec du @fleurpellerin dedans)

Nos politiques européens sont de très talentueux comédiens. L’indignation d’Angela Merkel, en soi, c’était déjà risible. En France, exception culturelle oblige, nous ne sommes pas les plus mauvais quand il s’agit de sortir les violons pour endormir les masses. Souffler le chaud et le froid, c’est un art. En la matière, Fleur Pellerin est loin

#Prism : pourquoi ce pseudo scandale m’en touche une sans faire bouger l’autre ?

Vous êtes plusieurs à m’avoir demandé une réaction aux récentes révélations sur ce qui a gentiment débuté par le pseudo scandale Verizon. Je n’en avais pas particulièrement envie car je trouve tout ce foin complètement ridicule. Entre les américains indignés, les européens qui jouent les vierges effarouchées (les anglais qui accueillent des bases relais d’Echelon

Dis, ça ressemble à quoi un Internet tout pourri ?

Vous n’aurez probablement pas manqué que nous nous intéressons en ce moment pas mal à l’Iran sur Reflets. Les quelques recherches que nous y avons fait nous ont conduit tout droit à la TCI (Telecommunication Infrastructure Company). Déjà spotté par le BlueCabinet ce fournisseur d’accès national concentre à lui seul tout le trafic Internet du pays. La TCI

Amesys et la surveillance de masse : du fantasme à la dure réalité

Suite à une conversation sur Twitter, je me suis rendu compte que beaucoup de gens nous prenaient encore pour des illuminés quand nous évoquions les questions de surveillance globale des réseaux. Il y a plusieurs raisons à cela. Elles sont à la fois techniques, économiques et juridiques. Nous allons donc tenter d’en faire brièvement le