Contourner HADOPI pour les nuls (partie 11) : IPODAH et VPN

image-31Comme prévu, HADOPI aura des effets assez pervers sur sur la population des internautes français. Première perversion : le chiffrement à outrance va se démocratiser et se généraliser. Ceci n’a l’air de rien mais peut vite relever du casse tête pour des problèmes plus sérieux que le téléchargement, comme celui de la sécurité intérieure … mais nous y reviendrons plus tard.
Aujourd’hui, ce qui nous intéresse, c’est les VPN, ou réseaux privés virtuels.
Il s’agit généralement de services payants (quelques euros) qui permettent à son bénéficiaire du surfer depuis une adresse IP non localisée sur le territoire national.
C’est parfaitement légal et difficilement contrôlable, en ce sens que les VPN sont largement utilisés depuis des lustres en environnement professionnel… c’est donc pas demain qu’on va les interdire.
Pour que la fête soit plus folle, il est évident que les services de VPN vont proposer un arsenal cryptographique pour pour masquer le contenu du trafic entre l’IP française et celle visible du VPN.
Autre regrettable erreur d’appréciation du législateur, les VPN sont nécessaires et fatalement appelés à se développer, particulièrement à cause de l’insécurité des hotspot wifi publics. Nous verrons dans un prochain billet que les hotspots, de par leur nature, sont sujets aux écoutes et interceptions de trafic (wireshark), et même de passwords (dsniff). Dans ces conditions, les VPN sont une solution idéale pour avoir la paix, même sur ces réseaux… ainsi j’avoue comme de nombreux professionnels, ne pas avoir attendu HADOPI pour utiliser un VPN.
Mais ce qu’il y a de magique avec HADOPI, c’est que tout ceci va se démocratiser : c’est en soit techniquement très simple à mettre en œuvre et les services payants de VPN, fort d’une nouvelle clientèle massive vont pouvoir proposer des tarifs ultra attractifs.
Parmi ces services, il y en a un qui semble assez prometteur, c’est IPODAH. C’est un projet d’origine française, qui propose un VPN sécurisé et anonyme, ses concepteurs pensent en ce moment même établir leur domiciliation numérique aux Pays-Bas. Ce service sera payant pour assurer une bonne qualité de service, c’est tout a fait normal.
Vous pouvez cependant déjà tester ce service (l’infrastructure est pour le moment en France), elle se délocalisera le moment venu si le Conseil Constitutionnel ou l’Europe n’arrêtent pas les velléités Big Brotheriennes de notre bien aimé président… ah ben oui le filtrage de paquets là vu comme ça pour la sécurité intérieure, ça va beaucoup moins bien marcher maintenant … ou comment l’HADOPI va favoriser le crypto terrorisme à l’insu de son plein gré…

15 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.