Android App Inventor

Je parlais il y a encore peu de Google et de sa stratégie par rapport à celle d’Apple pour prendre la tête du marché des smartphones, et il y a deux ans, les développeurs iPhone utilisé jouissaient d’un splendide SDK, là où le développement sur Android n’était pas douloureux, mais nous devons admettre que c’était franchement moins sexy que sur iPhone. Apple est également depuis devenu tristement célèbre pour avoir rejeté de nombreuses applications jugées non en phases avec la morale puritaine de Steve Job (ou pas en phase avec son business model). Ceci f’ait d’Apple un univers tyrannique mais toujours aussi attirant pour son design, son utilisabilité, … et accessoirement sa censure.

Google a de son côté récemment montré qu’il pouvait supprimer à distance des applications sur votre Smartphone Android. C’est n’est pas du meilleur effet non plus dans la méthone … Mais avec Google, “c’est pour votre sécurité“.
L’ouverture de Linux n’était donc pas un facteur suffisant, le confort des développeurs est un point très important. Qui d’autre pour développer les meilleures applications pour “le meilleur des smartphones” ? Et les non-développeurs, no’nt ils pas toujours été jusque là un peu oubliés  ? Comment peuvent-ils créer leurs propres petites applications ?

App Inventor est un projet qui vise à fournir une boîte à outils très simple et entièrement graphique pour vous permettre de construire des petites applications , des jeux, des quizz (…) sur Android. “App Inventor ne nécessite aucune connaissance en programmation” et permet à tous de construire et  exploiter ses propres applications. Voyons ce que ça donne en vidéo :

Apple et le SDK fantôme de l’iPhone ou l’art de faire fuir sa communauté

SDK de l’iPhone ou le plus gros vaporware de 2008Apple ne se fout il pas un peu de la gueule du monde quand il annonce 100 000 téléchargements pour son SDK ? Apple vient d’inventer un nouveau type de vaporware : le furtif.app ! Voilà la 5e fois en une dizaine de jours que j’essaye de télécharger le SDK de l’iPhone distribué par Apple, je dois jouer d’une poisse incommensurable … à mois que ce ne soit Apple qui fasse un peu n’importe quoi. Comme d’habitude, avant de pouvoir télécharger un truc chez Apple il faut donner énormément d’information sur vous, c’est limite si on vous demande pas votre numéro de sécu… quand on ne tombe pas sur une belle page d’erreur on atterri sur une page qui vous dit qu’on va vous envoyer un mail … ce mail que j’attends depuis 10 jours. Je ne sais pas si Apple attend beaucoup de la communauté, mais franchement, un tel amateurisme là dessus de leur part est vraiment surprenant, c’en est même ridicule ! J’en viens à me demander si ce SDK existe réellement. Si quelqu’un l’a déjà téléchargé j’aimerai bien savoir comment : j’ai un id Apple, j’ai tenté 4 adresses mails pour me faire envoyer ce courrier de #@[email protected]#[email protected] en plus de mon identifiant .mac … toujours rien… j’ai évidemment signalé mon soucis au support et je n’ai, après une semaine obtenu strictement aucune réponse autre qu’un numéro qui m’invite à poireauter.
Voilà le seul mail que j’ai reçu de leur part, c’est évidemment un mail généré automatiquement et ça date quand même du 7 mars … depuis silence radio :

Message Subject: ADC Membership
Follow-Up: 43874530
Thank you for your email into the Apple Developer Connection (ADC). This acknowledgment is automatically generated and does not require a reply.
Your request has been assigned the follow-up number listed at the top of this message. When submitting a follow-up email for this request, please include the follow-up number on the first line of your message (not in the subject).
We have forwarded your request to the appropriate ADC team for support. Our ADC Support team is available Monday through Friday 9am to 5pm local time.
Please note that this address <[email protected]> has been established to provide ADC
membership program-level support to developers. Below are some additional resources that may be of help to you in the future.
Detailed information regarding the services provided through the Apple Developer Connection can be found at:
<http://www.apple.com/developer>
For more information or to contact one of the following teams within the Apple Developer Connection, please refer to the Contact Us web page at:
<http://developer.apple.com/contact>
ADC Feedback
ADC Programs, Products and Services
Software Seeding Services
Developer Technical Support
ADC Webmaster
Thank you,
The Apple Developer Connection Team

Bravo les mecs, continuez comme ça, Android a donc de beaux jours devant lui ! J’en viens à me demander si Apple n’a pas fait une splendide connerie avec la diffusion de SDK en diffusant quelque chose qu’ils n’auraient pas du … puis du coup aurait fait marche arrière ce qui expliquerait les indisponibilités à répétition.
Bref si vous avez réussi à voir un seul octet de ce mythique SDK, dites moi comment vous avez fait, là personnellement je craque.

Google Android vs SDK Apple … deux stratégies, deux mondes.

Android sur un iPhone pour bientôt ?Apple, qui a récemment retardé la sortie de son Software Developpement Kit qui devrait permettre aux développeurs de proposer de nouvelles applications tierces “officielles”, entendrait selon certaines choses vues sur des blogs “répondre” au projet Google Android.

A en lire certains, comme celui-ci, j’ai cru déceler une énorme incompréhension, des terribles imprécisions ainsi qu’une méconnaissance des problématiques et de la tendance forte du marché de la téléphonie mobile.

Pré-requis

  • Apple = monde propriétaire ;
  • Android = open source.

Pour faire simple, on va commencer par le SDK de Apple : ce bundle d’outils de développements va se limiter à un seul appareil, l’iPhone. Pour Apple, c’est un avantage, ça permet d’avoir les spécifications précises de tous les composants utilisés. Pour les développeurs et les utilisateurs finaux, en fait on a pas le choix, il faut posséder un iPhone et rien d’autre. Note importante : le core de l’OS reste lui fermé, Apple n’ouvre pas ses repository pour qu’un développeur puisse soumettre une modification sur le core de l’OS, d’ailleurs, modifier le code source du core est même illégal, vous devenez un vilain pirate.

Première conclusion : si je veux installer un firmware d’iPhone pour profiter de toutes les supers applications tiercesdans un autre terminal … je ne peux pas. En revanche si je veux installer un Linux sur mon iPhone … ça je peux ! Niveau universalité, Android prend une longueur d’avance.

Passons maintenant au projet Google Android : on nous avait longtemps annoncé la venue prochaine sur le marché d’un gPhone … on en aura pas un mais mais des centaines, de plusieurs marques différentes, le boulot de Goolgle n’étant pas de fabriquer des téléphones, la compagnie américain a opté pour une stratégie à la Microsoft : “on va faire le bidule qui fait tourner ton machin, là…”, et comme contrairement à Microsoft notre modèle est plutôt gratuit, on va utiliser du Linux déjà très présent dans la téléphonie (Sony Erickson, Motorolla … même Nokia s’y met …), tout mettre en open source. Le business modèle de Android est juste de founir une interface logicielle qui permet aux utilisateur d’accéder dans les meilleures conditions possibles à des services Google, gratuits ou payant. Ici le software n’est là que pour vendre du service.

Non content de fournir un système d’exploitation pour téléphones, Google a évidemment pensé aux développeurs : accès au code source et grands concours de développement d’applications pour Android, en mettant sur la table 10 millions de dollars de récompenses aux développeurs qui auront réalisés les meilleurs projets.

Oui, Apple pourrait très bien mettre la même somme sur la table, mais ce n’est pas trop la mentalité de la maison.

Les objectifs et les approches de Google et Apple sont donc très différentes, bien évidemment, Apple vend aussi de la musique en ligne et aimerait à faire payer certains services … iLife ? Mais iLife et les services .mac, face à Google aujourd’hui, c’est peanuts.

Pour ce qui est de la sympathie des développeurs pour l’iPhone, oui il y en a, mais seul Google est capable de fournir à des constructeurs de téléphones mobiles un système interopérable, et surtout, avec ses sources…

Là où je ne peux pas être d’accord, c’est quand je lis ce genre de phrase :

“Google Android est aujourd’hui au mobile ce que Linux est à l’ordinateur … un outil fabuleux mais réservé à une niche”

Google Android attaque la téléphonie : aujourd’hui quand vous décrochez un téléphone mobile ou GSM, vous avez 95% de chances de tomber sur du Linux à la première tonalité sans le savoir; C’est une monumentale erreur de considérer Linux comme un p’tit nouveau,un outsider, sur un marché où il règne déjà en maître incontestable et incontesté.

“Le kit de développement pour l’iPhone viendra, dans moins de 10 jours, sérieusement affecter le potentiel de croissance d’Android”

Même si tous les développeurs Linux se mettaient à coder pour l’iPhone à la sortie d’un SDK tout pas libre pour faire des softs qui ne fonctionnent que sur un téléphone à 600 euros, il leur faudrait 2 ans minimum avant d’arriver à la profusion d’applications déjà disponibles sous Linux. Erreur numéro 2 donc, Android ne part pas de rien, il part d’un truc qui fonctionne bien avec déjà énormément d’applications portées ou portables. En clair vous avez plus de chance de voir l’année prochaine un téléphone mobile capable de faire tourner OpenOffice qu’un iPhone avec MsOffice.

Pour le potentiel de croissance d’Android, il sera, par nature au minimum 5 fois plus soutenu que celui de l’iPhone à horizon 1 an, c’est mathématique.

Software Developement Kit reporté à Mars par Apple

desimlocked and jailbreaked iphone with 1.1.3On attend tous la sortie du firmware 1.1.4 qui devrait voir l’apparition d’applications tierces “officielles” et surtout la mise en ligne du SDK (Software Development kit) qui devrait permettre le développement d’applications plus propres.

Initialement prévu pour février, il va falloir, d’après une news d’Apple insider, attendre jusqu’en mars prochain pour pouvoir découvrir le jouet.