iSlate d’Apple : les spécifications

islateL’iSlate serait le prochain joujou qu’Apple devrait commercialiser dans le courant du mois de janvier. Depuis quelques jours, on trouve même ses spécifications sur le Net. Il s’agirait d’un Tablet PC de 7pouces avec une dalle tactile révolutionnaire, de la DDR3 un core 2 duo à 2,26ghz… et un disque dur qui fait vraiment tache, mécanique à 4200 tm. La rumeur pousse aussi quelques informations sur la prochaine version d’osX 10.7 dont le petit nom serait “Clouded Leopard”… les mauvaises langues pourront dire qu’il sera plus simple de stocker ses données dans l’éventuel cloud d’Apple que sur le pauvre et lent disque dur de 120go et ses 4200 tm là où la norme est à 7200 tm et la tendance au SSD. Si cette rumeur se confirme, peut être qu’Apple aura le bon gout de décliner son iSLate en plusieurs version, dont une avec un disque dur moins ridicule.  Je reste évidemment assez prudent car on est assez habitué à ce genre de rumeurs à la veille d’une sortie de produit d’Apple :

Google Chrome disponible pour Mac OsX en Béta

Image 8Ça y est, le navigateur de Google est maintenant disponible en béta pour Mac OsX, c’est tout frais. Déjà disponible pour Windows et GNU/Linux, il ne manquait plus qu’une version pour le truc terreux à la pomme, c’est maintenant chose faite.

Rappelons que Chrome se caractérise principalement par sa légèreté et sa faculté à générer un processus par onglet finit la perte de toutes les pages ouvertes lorsque l’une d’entre elle vous pousse un vilain javascript ou un flash tout sale qui fait tout planter.

Autre bonne nouvelle, mais plutôt d’ordre cosmétique, Chrome s’est paré d’un joli gris OsX à la place de ce bleu Windows XP tout moche avec lequel on avait l’habitude de le voir.

Vous pouvez le télécharger ici

OS X Snow Leopard : premier contact

La nouvelle mouture d’OS X c’est Snow Leopard, la 10.6. Elle n’est toujours pas 100% libre, certes, mais elle n’en demeure pas moins un excellent système d’exploitation. Premier contact et premières impressions, un peu avant sa sortie. PS : la version testée est la dernière release de développement, la 10A380 qui doit commencer à bien ressembler à ce que nous devrions avoir pour sa version finale prévue en septembre prochain.

snow-leopard1

Ca rentre pas #@%#*@$*#!

J’exècre le type qui a inventé les clefs de stockage USB 4go !

Il faut casser une jambe à ce type… 4go ! c’est quoi ce format à la con ? Comment je la colle mon image DVD moi sur la clef 4 go ? J’ai 6,1go moi sur cette image et là je peux plus attendre tu comprends ? J’ai tout bien rangé mes sauvegardes à coup de Time Capsule, j’ai un beau dmg tout chaud de Snow Leopard qui n’attend qu’à s’installer sur ce petit macbook pro. On respire un coup ! Pour coller les 6,1 go j’ai finalement rusé en utilisant un disque dur externe que j’ai préalablement vidé pour l’occasion.
Voici la commande magique et sa sortie qui vous permet de créer un média bootable (remplacez les noms des volumes en fonction du dmg que vous utilisez ou du nom du media de stockage usb).

$ sudo asr --restore --source /Volumes/Mac\ OS\ X\ Install\ DVD/ --target /Volumes/Untitled/ --erase
Validating target...done
Validating source...done
Erase contents of /dev/disk3s1 (/Volumes/Untitled)? [ny]: y
Repartitioning target device...done
Erasing target device /dev/disk3s1...done
Validating sizes...done
Restoring ....10....20....30....40....50....60....70....80....90....100
Verifying ....10....20....30....40....50....60....70....80....90....100
Remounting target volume...done

On boot sur notre volume externet en maintenant la touche alt appuyée au boot pour voir apparaître notre disque connecté en usb qui servira de média d’installation. Une bonne heure plus tard : nous voila sur notre Snow Leopard tout neuf.

Et … oh …  ben tien c’est marrant, j’avais 14 go de disponibles sur mon disque dur, à la fin de cet upgrade, j’en ai 21 ! La Counchita de Cupertino a fait du beau boulot, c’est assez rare d’économiser de l’espace disque en upgradant. La bête se serait elle allégée ?

osx-snow-leopard-106

Premier constat qui me chagrine :

  • GPGMail est dead : c’est vraiment gênant. La nouvelles version de Mail.app, une fois migrée ne veut plus de mon arsenal PGP. On tentera donc, provisoirement une installation de Thunderbird qui ne devrait pas poser de problèmes avec son extension Enigmail, mais c’est vraiment dommage de ne pas avoir quelque chose de fonctionnel out of the box.

migration-mail

gpgmail-desactive-snow-leopard

  • iStat menu est également hors d’usage (ça c’est moins gênant). Il s’agit d’une application 32 bits et il semble qu’OS  X passe dans la vibe du full 64 bits (quoi que jai eu la surprise de voir qu’Exposé et Spaces fonctionnaient en mode 32 bits …. peut être du nouveau de ce côté là dans la version finale) . On verra donc pour un tool de monitoring plus tard

istats1

Côté navigateur :

Flock 2.0.3 ne se lance plus ! du coup j’installe Flock 2.5 qui est disponible en version us uniquement pour le moment mais il passe nickel, on s’en contentera pour le moment, je retrouve toutes mes extensions et mes bookmarks, tout va bien.

istats

Firefox aussi crash au démarrage (normal me direz vous puisque Flock plante) … un petit conseil, désactivez vos extensions avant d’upgrader, chose que je n’ai pas faite. Peu importe, la version qui plante chez moi est la Version: 3.0.10 on va donc installer la petite dernière : la Version: 3.0.11 en attendant la 3.5 qui ne devrait plus tarder.

snow-leopard-plantage-firefox1

Même problème avec la Version: 3.0.11

snow-leopard-ff3011

Tout ceci est certainement du à mes extensions un peu pourries (genre Coolris). On y reviendra donc plus tard, mais bon un Firefox qui ne fonctionne pas sur OS X, c’est quand même très fâcheux.

Toujours concernant l’usage des navigateurs : quand on lance safari, et bien ça chauffe principalement à cause du démon webkit :

PID COMMAND %CPU

769- WebKitPlugin 21.2
768 WebKitPlugin 0.0
766 Safari 12.8

Du coup, on ne perd pas tant que ça à utiliser Flock … en fait on y gagne même carrément, ce doit être sensiblement la même chose pour Firefox (je vous le dirai quand j’arriverai à le faire fonctionner).

PID COMMAND %CPU

883- flock-bin 11.5

Performances générales

Le logiciel Airport dispose maintenant d’une petite icône qui indique la puissance des réseaux disponibles, il semble que l’on gagne un peu en stabilité : je n’ai plus ce bug quand je déconnecte et reconnecte plusieurs fois un réseau, me demandant un password dont je suis sur mais qui ne semblait pas accepter (il fallait redémarrer l’interface).

snow-tiger-airport-wifi

Une fois votre Spotlight réindexé, on voit qu’il s’est passé des choses avec le Finder, on gagne assez sensiblement en réactivité.

Ergonomie et kikoololitude

Et bien de ce côté là, rien de franchement nouveau, les efforts ont bien portés sur les choses “utiles au futur d’OS X”, comme l’optimisation de la gestion multicore et de l’utilisation du GPU pour plus de réactivité dans les applications.

La seule chose évidente que vous ne manquerez pas de remarquer est la page d’accueil de votre Safari 4, qui un peu à la Opéra, vous propose vos sites favoris sous forme de screenshots miniaturisés, le tout dans de l’Ajax du plus bel effet… mais voilà, c’est à peu prêt tout.

safari4-snow-tiger

Conclusion :

Et bien on va voir à l’usage, mais pour l’instant je suis bien déçu des petits désagréments rencontrés avec Firefox et GPG Mail. L’introduction de nouvelles technologies dont on ne tire pas encore bénéfices “méssadevrépatarder” c’est bien, on le voit un peu quand même sur les performances générales et chez moi la ventilation qui se fait plus silencieuse même en utilisation intensive. La gestion des core et du cpu ont aussi semble t-il un impact positif sur la lecture de videos HD avec Quicktime X. On peut balancer plusieurs flux HD, l’image ne moufte pas, aucun lag.

quicktime-x-snow-leopard

Wifi ALFA 500mW sur OSX avec Kismac-ng

Ça faisait un bon petit moment que je n’avais pas mis à jour ma version de Kismac. Comme son nom l’indique, Kismac est une sorte de portage interfacé graphiquement pour osX de Kismet, un célèbre scanner wifi aux supers pouvoirs. Que nouveautés dans ce nouveau Kismac, et plutôt en bien puisque l’on voit la liste des cartes supportées s’agrandir un petit peu plus … et des choses un peu plus étranges comme la sur consommation CPU que je n’avais jamais constaté avec le g4.

J’ai pour l’occasion testé kismac avec une carte wifi USB un peu particulière, une ALFA 500mW qui la particularité d’être surpuissant (de 5 a 10 fois) la puissance d’une carte wifi standard commercialisée en France. Niveau puissance, il n’y a pas photo avec la carte du macbook pro. Une quinzaine réseaux détectés avec la carte airport extreme contres plus de 200 avec la alfa… sans ajout d’antenne supplémentaire. Bonne surprise, tous les drivers sont fournis, que ce soit pour osX, pour Linux et pour Windows. Une fois le pilote et Kismac installé, il suffit d’aller faire un petit tour dans le pannel des préférences de Kismac pour déclarer le pilote de la Alpha en “primary injection device”… un petit reboot, un premier scan, puis verouillage sur un channel… et rien de plus. Le chipset Realtek rtl8187 est donc maintenant parfaitement supporté sur kismac-ng, c’est d’ailleurs le seul avec le rt73 de ralink.

A ce jour, les carte Airport extrem fonctionnent à peu prêt en passive mode (utiliser la révision r239 de kismac-ng pour Tiger). Sur Léopard, aussi bien sur Intel que PPC, il est recommandé d’utilisé la révision r296. Vous trouverez toutes ces infos dans la FAQ de Kismac-ng.

La ALFA 500mW est la carte la plus simple que j’ai eu entre les mains niveau configuration, elle dispose en outre d’une connectique SMA pemettant l’adjonction d’une antenne un peu plu spuissant que celle a 2db founie par défaut.

Le nouveau MacOSx, Léopard est disponible en pré-commande

Le nouveau MacOSx est disponible en pré-commande sur le site de Apple, livraison prévue pour le 26 octobre 2007 au prix de 129 € la licence simple ou de 199 € pour une licence valable sur 5 postes. Il s’agit d’une mise à jour majeure de l’un des OS Desktop les plus évolués au monde. Encore plus simple, plus intuitif, plus beau, il favorise la productivité et la créativité. Inutile de vous rappeler quil s’appuie sur une solide base d’unix libre (Darwin) qui lui confère une grande stabilité.

Le nouveau OSx nom de code Leopard apporte son flot de nouveautés dont l’une des plus intéressante est à mon sens Time Machine, qui permet une restauration système à un moment choisi. Ceci n’est certes pas révolutionnaire mais peut s’avérer fort pratique dans le cas d’un effacement de données accidentel ou autre.

Un seul regret cependant, il est toujours propriétaire.

Découvrez Léopard

Pré-commandez Léopard

Visionnez la Keynote de la WWDC