About

Me contacter

Le moyen le plus simple de me contacter c’est l’IRC :

  • irc.freenode.net : #gcu ; #laquadrature ; #bearstech …
  • irc.europnet.org : #reflets ; #bsd ; #informatique; …

Attention, sur les canaux #gcu et #bsd, windows n’est pas toléré, vous serez kick/ban sans sommation.

Vous pouvez aussi me contacter par email : [email protected] Besoin de confidentialité ? Ma clef publique PGP

Qui suis-je ?

Je me nomme Olivier Laurelli,

Je suis issu d’une formation commerciale mais je suis venu au libre relativement tôt, à la fin des années 90. Aujourd’hui je dirige une petite société de services en logiciels libres : Toonux. Nos travaux tournent autour de la sécurité des réseaux sans fil et des applications web, l’intégration de Plone, un système de gestion de contenu open source professionnel écrit en langage Python mais nous aimons toucher à d’autres outils comme Django, Drupal, SugarCRM, Magento, WordPress (…). Plone repose sur le serveur applicatif Zope, également open source et jouissant d’une maturité suffisante pour que des entreprises comme eBay, Nokia, la Nasa, CBS, ou la CIA (…) l’utilisent en production. J’ai développé une expertise en intégration Zope auprès d’entreprises comme EmenciaPilot Systems et bien évidemment Toonux dans laquelle je revendique une centaine de projets sur ce serveur d’applications. Je suis impliqué dans pas mal de communautés du libre (pour certaines depuis plus de 10 ans), associatives ou business (AFPY, FDNPLOSS, APRIL et depuis peu de temps l’ISOC).

J’ai rejoins en Août 2009 l’équipe de Ours de Bearstech, the Hacker’s Company. Et vu les calibres avec lesquels je travaille, vous ne serez pas surpris d’apprendre que je suis surement la personne la moins technique de l’équipe.

J’aime les logiciels libres et des ordinateurs qui fonctionnent. Mes centres d’intérêts tournent autour d’Unix, Linux, le serveur d’application Zope, les systèmes de gestion de contenus, tous les jouets pour geeks comme les téléphones mobiles et les Zaurus, mais aussi les veilles guitares, le café italien ..

J’ai une affection particulière pour l’architecture Alpha (j’ai la chance de posséder une vielle Digital Alpha) et pour tout ce qui touche à la sécurité des réseaux sans fil et des firmwares ouverts comme ddwrt ou OpenWRT. J’apprécie et utilise GNU/Linux et les Unices Libres (xBSD) ou pas … comme OSx. Je me refuse de toucher aux outils Microsoft … trop chronophages pour l’efficacité que j’arrive à en tirer.

J’ai une aversion prononcée pour la SACEM, la SACD, la SCPP, la SDRM, le Ministère de la Culture dont l’ingérence risque de transformer l’Internet français en sous minitel… et toutes les entités qui souhaitent le bridage du net, le filtrage des réseaux et la fin de l’architecture ouverte de l’Internet. Je suis en outre confondateur du média Reflets.info aux côtés de Kitetoa et d’une équipe extra.

Je me suis intéressé très tôt à la sécurité et à ce qu’il convient d’appeler le hacking, au sens “bidouille”, d’abord sur Minitel, puis sur du hardware et enfin sur les applications web. Mon manque de formation technique un peu pénalisant a été rapidement compensé par ma curiosité naturelle et quasi maladive. Aujourd’hui encore, j’ai grand plaisir à tester toute une batterie d’outils en rapport avec une partie de mes activités professionnelles : le pentesting. Je fréquente avec plaisir les communautés de hackers européennes et françaises.

Peut être me rencontrerez vous ou m’avez vous déjà rencontré sur des évènements comme les RMLL, le CCC, le Hacking at Random, le Fosdem, le Solutions Linux, les BattleMesh …

Pourquoi Bluetouff ?

Je me traine ce surnom depuis plus de 10 ans, il m’a été donné par syntax_error, Greg (l’un des géniteurs de Zwook) à l’époque ou nous commencions à bosser ensemble (on m’appelait alors Touff ou Toufftouff). C’était pendant un Salon Solutions Linux, j’étais parti vanner un peu des gus encravatés du stand Microsoft, en leur posant des questions débiles sur le bluetooth, la “nouveauté” qu’ils étaient venus présenter…
Une bonne quinzaine de personnes étaient venues prendre part à la conversation, vu que les vannes geekesques anti Microsoft commençaient à fuser. Voici donc comment c’est arrivé :

Le softy encravaté : “blah blah blah … voici pourquoi notre solution de transmission  sans fil est révolutionnaire.

Moi : “ok donc, si j’ai bien compris, c’est une sorte de sous wif-fi non chiffré, avec un débit de merde et une techno fermée dont vous avez les droits ? … et vous venez au Solution Linux pour vous la péter avec un truc qui n’a rien a voir (à l’époque) avec Linux…”.

Le softy encravaté : “Euuuuuuh”

Les gens : “ahah ahahahhah”

Greg (qui commence à s’impatienter) : touff, toufftouff #@!#[email protected]%$#! tu te magne le cul y’a des vrais stands … touuuuuff, on s’en fout de leur truc bleue tout pourris, viens on enchaîne …. hey Bluetouff ….

Les gens : “mdr xptdr …. #[email protected][email protected]!8#[email protected]

… et voilà pour les curieux qui voulaient savoir d’où je tire mon pseudo 🙂

Bluetouff goes wifi ?

J’ai eu la chance d’avoir une carte orinoco gold dans les mains avant même que ces dernières soient distribuées en Europe (en 2000), je travaillais à l’époque pour un importateur Lucent. J’ai très vite compris à quoi ceci pourrait me servir, et du coup j’ai laissé l’AP et deux/trois cartes dans un bar parisien, l’Apostophe, situé dans le bas de la rue de la Grange aux Belles proche de l’hôpital Saint-Louis (surement le premier hotspot ouvert parisien). L’Apostrophe est très rapidement devenu un laboratoire où nous sommes allés jusqu’à poser un serveur gavé de musiques libres (non soumises aux restrictions de la SACEM/SDRM) en libre téléchargement.
Comme tout geek, je me suis ensuite intéressé aux problématiques de sécurité, j’ai même releasé quelques livecd basés sur Debian ou Gentoo (NavynOs) intégrant tout ce qu’il fallait pour le wifi et la sécurité. le Toonux que vous connaissez aujourd’hui se nommait alors W2P, pour wireless to peer … nous étions alors en mai 2004.
Enfin, Fon arriva avec ce concept de wifi communautaire et distribuait des Linksys WRT54gl à des prix défiant toute concurrence (5 euros au plus bas si ma mémoire est bonne). C’est à peu prêt avec l’arrivée de FON que j’ai commencé à m’amuser avec les firmwares des points d’accès
Aujourd’hui mes recherches portent plus autour du wifi longue portée et des services sur les réseaux maillés sans fil.

Les présentations étant faites, j’espère que vous passerez un agréable moment sur ce blog, que j’essaye de maintenir autant que je le peux, avec des articles peu techniques et que j’espère accessibles au plus grand nombre.

Ah je vous ai pas dit … je suis un peu geek, donc pour les curieux, voici mon Geekcode

-----BEGIN GEEK CODE BLOCK-----
Version: 3.1
GCMd--s:aC++++BLSU+++Py++++L+++E+W+++N+++
o++++K+++w---O+++M+VPS+PEY+++PGP++t+5++
X++R-tv-b+DI++D+G+e+++h++r--z+
------END GEEK CODE BLOCK------

13 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.