#Statelogs Wikileaks : les premières analyses tombent

statelogs elpais
El Pais Statelogs map

Là encore on s’en doutait un peu, la publication des statelogs crée un buzz incroyable dans le monde. OWNI qui a assuré le live toute la journée (et même hier) est pris d’assaut par les internautes qui cherchent à éplucher les statelogs via l’application mise à disposition par l’entreprise française. Le site a été quelques minutes injoignable, mais la situation semble revenue à la normale, l’application d’analyse collaborative des statelogs est donc toujours disponible.

La presse internationale poursuit le grand déballage, dans une tribune sur le site du Monde, Charles Rivkin, ambassadeur des Etats-Unis en France, exprime la position officielle des USA, pas de grande surprise donc, le diplomate insiste sur le fait que cette fuite… ou plutôt cette explosion de canalisation… met des vies en péril. Une chose est désormais sure, la position diplomatique des USA vient d’en prendre un sacré coup.

On trouve dans les statelogs des révélations sur tout et n’importe quoi, depuis les attaques informatiques que Google a essuyé en Chine (le gouvernement chinois n’y serait pas étranger) jusqu’aux coulisses du pouvoir Iranien et les peurs des autres pays Arabe vis à vis de ce voisin un peu trop gênant (.. et non je n’ai encore rien trouvé sur Stuxnet), jusqu’aux pratiques des diplomates américains en terme de renseignement sur leurs homologues. Certes, que des diplomates soient des sources privilégiées des filières du renseignement n’a rien de nouveau, mais une foule de détails est donnée sur les informations que ces derniers sont invités à collecter.

Owni évoque l’application du Guardian et celle d’El Pais, qui proposent un mode de lecture cartographié assez intéressant et très complémentaire de l’application fournie par Owni.

En France, seuls TF1 et M6 n’ont pas été fichus d’évoquer le sujet, ce qui est tout bonnement incroyable et qui en dit long sur l’indépendance de ces deux chaines de télévision. Les internautes sauront s’en rappeler même s’il est vrai qu’il n’avaient pas besoin d’une démonstration supplémentaire de la partialité de ces médias.

13 Comments

Leave a Reply