Naissance du Parti Pirate Tunisien

pptnC’est aujourd’hui un jour à marquer d’une pierre blanche pour les internautes de Tunisie : le Parti Pirate Tunisien est né ! C’est dans un contexte politique particulièrement délicat, où de jour en jour les libertés numériques s’amenuisent… et les libertés tout court, que cette formation politique, portée et soutenue par une organisation internationale, est née. La création d’un Parti Pirate Tunisien est donc un acte courageux qu’il convient de saluer à sa juste valeur. Il porte un élan démocratique nouveau auquel on ne peut être indifférent dans le contexte politique agité de ce pays. La censure des réseaux sociaux et du net en général en Tunisie est un fait, Facebook y est par exemple attaqué et la liberté d’expression se limite à ce que le pouvoir daigne y tolérer. Fabrice de Read Write Web a d’ailleurs pu tester la conception de la démocratie du pouvoir tunisien, ce qui lui aura valu quelques fatwas et Read Write Web est maintenant inaccessible dans ce pays.

Mais on le sait bien, la censure du Net ou l’art d’arrêter l’océan avec les mains, ça ne fonctionne pas, il suffit de s’équiper correctement pour contourner les systèmes de filtrage mis en place.

Autant vous dire que nous sommes ici quelques blogeurs qui seront très attentifs à  l’évolution de cette nouvelle formation politique et de ses membres qui portent la liberté d’expression et la défense des droits de l’homme en Tunisie.

Longue vie au Parti Pirate Tunisien !

7 réponses sur “Naissance du Parti Pirate Tunisien”

  1. “s’équiper correctement’ qui pointe vers le TorProject.

    C’est intéressant, parce qu’il me semblait que l’INRIA avait publié un processus de calcul permettant de retrouver qui avait téléchargé quoi, même à travers Tor…

    1. “C’est intéressant, parce qu’il me semblait que l’INRIA avait publié un processus de calcul permettant de retrouver qui avait téléchargé quoi, même à travers Tor…”

      Sous bittorrent uniquement. C’était d’ailleurs Bittorrent en lui-même qui était en cause, pas TOR.
      Aucun système n’est sûr à 100% mais TOR l’est assez si on l’utilise sans javascript, sans java, sans cookies, sans flash, etc.

  2. Oui effectivement, :

    1° tor n’est pas fait pour le download (j’ai causé de download moi ?)

    2° les failles exploitées par le labo de l’iniria son connue et auraient pu être évitées si ces utilisateurs avaient passé 10 minutes à lire la documentation.

    3° Tor outil permettant une anonymisation du trafic web

    … ensuite il n’est pas invulnérable mais pour l’instant je vois mal le gouvernement tunisien deployer une soixantaines d’exits nodes visibles comme le nez au milieu de la figure pour casser le sorties…

  3. Pas d’inquiétudes, les tunisiens savent comment contourner la censure, c’est testé 😉
    Par contre Facebook n’y est pas bloqué contrairement à ce que tu affirme. Mais Flickr et Dailymotion le sont par exemple.
    Quelques blogueurs tunisiens qui connaissent le sujet : leur page est bloquée en Tunisie 😉 @MehdiLamloum @hamdanih @ByLasKo

    Bluetouff continue comme ça, je suis ton blog avec assiduité 😀

    1. Merci, je vais les suivre avec attention.
      Effectivement l’histoire de facebook tu as raison, c’est surtout les repport d’abuse en pour faire fermer des comptes la technique utilisée il semble.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.