Carla Bruni Sarkozy : Anatomie d’une cyber catastrophe à 410 000 euros pour le contribuable

flattr this!

JW7-SECURITY 3d———

Errata :

Le site Politique.net infirme les précisions du nouvelObs reprises dans cet article. Effectivement, dans son article, le NouvelObs précisait en intertitre « 60 000 euros de fonctionnement », un fonctionnement qu’il détaillait en ces termes :

« A celle-ci s’ajoutaient tous les mois les facturations de deux prestataires externes assurant pour la Première dame la gestion d’un site internet pour un montant de 25.714 euros, soit une dépense mensuelle totale de plus de 60.000 euros », avait conclu Matignon. »

Je dois avouer que je n’ai pas spécialement vérifié cette information du NouvelObs, ce n’était d’ailleurs pas du tout l’objet de mon article qui se borne à des points techniques factuels en dehors des infos reprises. Il semblerait en fait que sur les 8 collaborateurs, seuls 2 étaient affectés à la gestion de contenu sur le site web de la première dame.

no

Politique.net nous explique que :

« Or, c’est faux. Le Nouvel Obs a mélangé deux informations distinctes : d’un côté, il y avait 8 collaborateurs, de l’autre, il y avait un site web. Si le coût total du cabinet de Bruni est bien de 60 000 euros, ni la Cour des comptes, ni Matignon n’ont précisé que les 8 collaborateurs étaient en charge de la gestion du site de Carla Bruni. La preuve ? Valérie Trierweiler a cinq collaborateurs mais pas de site web. Il faut donc croire qu’ils ont autre chose à faire…« 

Cette information ne retire cependant rien à la démonstration faite dans l’article ci-dessous. J’irais d’ailleurs plus loin en estimant le coût réel de ce site (développement, graphisme, gestion de projet inclus) à environ 25 000 euros, soit environ la somme déboursée par le contribuable chaque mois pour l’entretien de ce site. Je serais au passage curieux de savoir de combien ce budget mensuel a été revu à la baisse depuis qu’il est assumé par la fondation et non plus par le contribuable.

Second point maintenant qui me semble important de préciser à l’occasion de cet errata. L’hébergeur du site n’est probablement pas la société qui doit occuper le plus gros du budget. Je prendrai à titre de comparaison un site, lui aussi reposant sur WordPress, d’un grand hebdomadaire français que j’héberge : sans aucun plugin de cache, sans load balancer, sans Squid, sans Varnish, sans autre chose qu’un serveur Apache correctement configuré pour accueillir sans broncher plusieurs milliers de visiteurs simultanés (soit certainement bien plus que ce que doit encaisser le site de la fondation Carla Bruni), revient à moins de 200 euros par mois. Si on le facture avec une marge à x5, on le facture environ 1000 euros HT, reste donc 24 714 euros dont on se demande bien dans quelle poche ils ont pu atterrir et surtout à quel motif.

Si l’on veut mettre un administrateur système à plein temps (faut pas rêver, ce n’est certainement pas le cas… un admin à plein temps pour ce seul WordPress : ce serait parfaitement ridicule et surréaliste), on ajoutera un budget de 5000 euros par mois, toutes charges incluses, avec tickets restau, 13e mois et arbre de noël à l’Elysée pour ses 4 gamins. Ce qui fait quand même grimper la facture à 7000 euros par mois… ok… et bien il en reste encore 18 000 !

Je continue de m’interroger sérieusement sur ces coûts quand je le mets en perspective de ce que j’ai observé.

Merci à Politique.net pour ces précisions.

Note : J’ajouterai qu’une petite erreur s’est également glissée dans l’article de Politique.net, ce ne sont pas 15 000 lectures que l’article accuse (rien que pour Rue89), mais plus de 165 000.

Note 2 : Cet article n’était initialement pas fait pour « buzzer », et pour tout vous dire je préférerais voir un tel engouement sur les articles plus sérieux que nous produisons sur Reflets.info que cette polémique sur un site web de merde, même s’il demeure scandaleux que le contribuable en soit la victime… Et si on met Carla en tag sur nos articles Amesys, vous croyez qu’on pourra enfin « buzzer » sur des choses qui en valent le coup ?

———-

Début de l’article initial :

Depuis deux jours, ça troll assez sec sur Twitter au sujet du site web de Carla Bruni Sarkozy. A l’origine,un rapport de la cour des comptes (pdf), et un article publié sur Politique.net qui révèle que le site de l’ancienne première dame aurait coûté 410 000 euros au contribuable. A ce prix, là on s’attend naturellement à une véritable merveille, d’une qualité de code irréprochable, d’un design somptueux, d’une horde de hackers chinois qui met à jour le site toutes les heures… bref quelque chose de bling bling et bien vivant.

Je suis donc naturellement allé jeter un œil, et assez rapidement, j’ai pu prendre la mesure de la catastrophe.

Première surprise, à ce prix là, on s’attend à une technologie exotique avec de nombreux développements spécifiques… et paff, on tombe sur un WordPress, le même CMS utilisé pour ce blog, ou que nous utilisons également pour Reflets.info. Si je devais chiffrer techniquement le développement d’un site comme Reflets.info, ce dernier n’excéderait pas les 4000 euros pour une petite semaine de customisation de skin et modules. Comment celui de Carla Bruni Sarkozy a t-il pu être facturé 100 fois plus cher ?… Nous allons tenter d’essayer d’y répondre.

Visiblement, ce coût exorbitant n’est pas imputable aux postes infogérance (semble t-il réalisée par Integra à en croire les DNS et le whois de l’ip du serveur qui héberge le site) et maintenance applicative. Car, c’est une autre surprise de taille, le WordPress n’est techniquement pas maintenu. Le fichier readme.html arbore fièrement une version 3.0.4. Une version qui date quand même du 29 décembre 2010. Depuis 2010, le WordPress à 410 000 euros, financé par nos impôts, n’a pas été mis à jour. A titre d’information nous en sommes, à l’heure où nous écrivons ces lignes, à la version 3.5.2 !

gkrellShoot_07-21-13_212720

Troisième surprise (et pour le coup vu la seconde, ce n’est pas franchement une surprise), le site de Carla Bruni Sarkozy est une véritable passoire. On en déduira donc que les 410 000 euros du budget de ce site ne sont  pas non plus imputables à des audits de sécurité réguliers. C’est un véritable festival niveau vulnérabilités…

Quand on part d’une base aussi moisie, on se doute bien que niveau plugins, ça doit un peu être la fête du slip string…Bingo !

On arrive dans le plus violent avec ce module très populaire NextGEN Gallery, ici, comme le montre le fichier changelog.txt du module, dans sa version 1.3.5 datée du 17 juillet 2009. Aujourd’hui, nous en sommes à la version 1.9.13. Évidemment ce plugin, dans cette version antédiluvienne, est vulnérable à quelques joyeusetés

Le site utilise un autre plugin vulnérable à un XSS, le plugin Subscribe2.

Si les 410 000 euros n’ont ni servi à l’infogérance, ni à la veille sécurité, ni à l’administration système et aux mises à jour pro-actives, ni aux développements spécifiques de fonctionnalités extraordinaires, ce budget à peut être servi à autre chose, comme le design. La skin aurait donc été développée par Zeni (site aujourd’hui disparu mais dont on trouve encore des traces sur la waybackmachine), « concepteur de sites web complexes » aujourd’hui racheté par Keyrus, spécialiste en « business intelligence« .

Comme le montre ce joli full path disclosure renvoyé par une fatal error, le nom du thème est TAMAYA-V2.

gkrellShoot_07-21-13_212844

Mouais… ben ça fait quand même un peu cher la skin.

Il y a bien un petit hack du plugin zdmultilang comme en atteste le répertoire zdmultilang-forked dans le répertoire de plugins, mais quand on voit comment il a été utilisé, on se dit que même si le fork a représenté du développement, c’était en pure perte, de simples pages statiques intelligemment nommées auraient parfaitement fait l’affaire.

Il nous reste donc la gestion de contenus : le site est encore mis à jour mais aux frais de la fondation cette fois ci. Politique.net nous explique que ce site a coûté au contribuable la bagatelle de plus de 25000 euros par mois ! Mais combien étaient ils pour poster des billets dans un WordPress !

A cette occasion, Matignon avait glissé qu’auparavant, deux prestataires externes assuraient la gestion du site de Carla Bruni, pour un coût de… 25 714 euros par mois

Mais ce n’est pas tout, car, oui, , il a bien fallu faire vivre les contenus du site et là, c’est le NouvelObs qui nous annonce la couleur, soit 8 collaborateurs pour une rémunération nette globale de plus de 36 000 euros. Soit en tout 60 000 euros par mois pour faire fonctionner un WordPress qui n’a jamais été mis à jour.

Les services du Premier ministre avaient complété cette réponse d’une comparaison avec le dispositif dont bénéficiait Carla Bruni-Sarkozy, qui n’était pas nommément citée : « huit collaborateurs étaient affectés au service de la Première dame en janvier 2012 pour une rémunération mensuelle nette globale de 36.448 euros ».

« A celle-ci s’ajoutaient tous les mois les facturations de deux prestataires externes assurant pour la Première dame la gestion d’un site internet pour un montant de 25.714 euros, soit une dépense mensuelle totale de plus de 60.000 euros », avait conclu Matignon.

Bref… Pour avoir vu un paquet de sites WordPress, du modeste blog à l’Intranet de la mort avec des tonnes de développements spécifiques, je dois dire que je reste sidéré de constater le coût pour le contribuable de ce site si mal entretenu.

Je suis en train d’essayer de me contenir, mais voilà, il faut que ça sorte, le contribuable s’est fait escroquer, c’est pour moi une évidence. Les ingrédients pour arriver à ça sont :

  • Des prestataires multiples ;
  • Une gestion de projet qui respire l’incompétence ;
  • Des choix techniques douteux (des hacks de plugins qui ne sont plus maintenus et qui empêchent les mises à jour) ;
  • Une folie des grandeurs ;
  • Et un doigt tendu bien haut au contribuable.

 

87 Comments

on “Carla Bruni Sarkozy : Anatomie d’une cyber catastrophe à 410 000 euros pour le contribuable
87 Comments on “Carla Bruni Sarkozy : Anatomie d’une cyber catastrophe à 410 000 euros pour le contribuable
  1. En deux secondes on voit bien que cela pue l’arnaque ce site, que dire, si ce n’est que si c’est le cas pour ce site, qu’est ce que ça doit être pour les autres sites, et je ne parle pas des autres prestations livrées à l’état, à tous les niveaux certains se gavent… EN***

  2. J’ai travaillé dans une société qui a été chargé de l’hébergement du site d’une entité gouvernementale. Lors de l’appel d’offre, mes employeurs avaient un contacte interne qui leur a expliqué que si leur offre ne collait pas au budget prévu, fusse-t-elle moins chère, elle ne serait pas retenu.

    C’est toujours la même histoire, ils ont un budget et ils veulent le dépenser entièrement pour qu’il ne soit pas diminué l’année suivante. Alors oui, en passant, les prestataires se gavent…

    • ça n’empêche pas qu’ils auraient pu se casser un peut plus la tête au lieu d’installer un bête WordPress…
      Même le webmail est opensource (SquirrelMail) et le certificat SSL est expiré depuis plusieurs mois…

      Faire payer cher : pourquoi pas, mais il faut que la presta soit à la hauteur de la somme dépensée…

      • CMS ne veut pas dire cheap
        Wordpress ne veut pas dire cheap.
        Il ne faut pas tout confondre non plus. Comme expliqué dans l’article, j’ai vu des trucs de dingue développés en WordPress, à un point tel qu’à la fin tu te demandes s’il n’y a pas un serveur applicatif derrière.

    • Tu diras bravo a tes collegues, on voit bien que l’hebergement est une catastrophe. Les css ne se chargent qu’une fois sur 2.
      La moitié des images ne s’affichent pas.

    • Ton commentaire m’a achevé :) Mais c’est aussi la remarque la plus logique, quand bien même ils ont des budgets à dépenser quoi qu’il arrive, et quand bien même les prestataires sur le coup souhaitent se gaver en touchant la nouille, c’était quoi la demande d’origine ? « j’aimerais bien avoir un skyblog mais un peu plus joli » ?!? Et la propal du presta c’était quoi ? « On va vous faire un truc de fou, du jamais vu, un wordpress old school avec un thème tout fait et 2 plugins d’avant-guerre, vous verrez, à part vous personne n’a ça » ben tu m’étonnes…

      • Je suis sur qu’avec un concours national, il aurait mis 3K sur la table environ ils auraient eu un truc sublime fait par des gars qui en veulent et cherche à se faire une référence classe.

        • Une référence classe à 3K ?
          Il faut quand même vendre les choses à leur juste prix,
          le contenu (vidéos, photos et textes) + le contenant (wp, graphisme, logo ?) + l’entretien (hébergement)…
          Tu peux aussi bosser gratuitement pour Nike ?

    • Il n’y a peut-être, voire sans doute, pas eu d’appel d’offre. Il suffit de découper le marché en petits bouts (lots) d’un montant inférieur au seuil qui rend l’appel d’offres obligatoire. À mon avis à moi personnellement qui aie mauvais esprit, c’est ce qui s’est passé. Si ça se trouve je me trompe.

  3. Heuu, mais est-ce que je suis vraiment le seul à trouver incroyable que le site de la femme du président soit financé par nos impôts ?

    C’est du détournement pur et dur. On ne devrait même pas se poser la question de la qualité ou de la pertinence de la facture. Un euro aurait déjà été trop. Cette femme n’a jamais occupé aucun poste, et n’a jamais été élue. Elle ne dispose d’aucun status particulier au sein de la république.

  4. Salut.

    Si je ne me plante pas pour les failles du core, celle de l’uploader flash a été comblée récemment, dans la 3.5.2 il me semble. Par contre, celle(s) au niveau de xmlrpc, il me semble que c’est toujours d’actualité (mais je parle peut-être d’une autre, c’est pas ma spécialité) et le seul moyen de passer au travers serait de renommer/supprimer le fichier et ne pas utiliser la fonctionnalité.

    Par contre je suis déçu, même pas un timthumb outdaté ? Mince alors, les valeurs se perdent :( Oh, wait, c’est peut-être ça le prix, un timthumb à jour (patché donc) ^^

    ‘fin bref, même en développant le thème et tous les plugins autour, doit y avoir du taff pour arriver à 410k€ :p

    « concepteur de sites web complexes »
    Lol ?

  5. @bluetouff
    Oui, timthumb ne fait pas partie du core (Dieu merci) et est présent dans pas mal de thèmes et quelques plugins. Maintenant il est secure (au moins jusqu’à la prochaine faille lol) mais à un moment il permettait de faire des trucs bien sales ^^

  6. C’est marrant quand on s’intéresse au contenu du site, on remarque c’est c’est une fondation qui je cite à pour vocation de « faciliter l’accès à l’éducation, à la culture et aux pratiques artistiques pour les publics vulnérables. »

    Faut pas demander comment ils dépensent la thune et surtout quels sont leurs critères pour définir les « publics vulnérables » xD

    C’est d’une hypocrisie crasse c’est dingue :-|

  7. Il est évident que tous les sites en rapport avec le gouvernement sont le résultat de magouilles à peine cachées.

    Les sites « institutionnels » à plusieurs millions d’euros, on en voit partout. Et personne me fera croire que le coût est justifié. Même pour des centaines de pages qui seront presque toujours statiques.

    Le site france.fr, je me souviens plus du prix exact, mais les (le?) serveurs étaient même pas prévus pour résister aux trois pelés qui l’ont visité en même temps. Et pourtant, plus d’un million d’€ pour en arriver la. Pour un truc déjà tombé dans l’oubli.

    Je sais pas où l’Élysée trouve ses consultants, mais y’a de la magouille dans l’air…

  8. On m’a raconté une réunion pour la création du site : la dame était représentée par sa maison de disques, et l’objet de la fondation n’était pas défini : « faisons le site d’abord, on trouvera bien ». Oké.

  9. Au petit jeu du « je deviens riche avec un seul projet de design », il y a aussi le nouveau (pourquoi ?!) logo de la région Île-de-France (cf. le Canard Enchaîné du 10/07).
    Pour le même prix x_x.

  10. et alors, quand est-ce qu’une plainte est déposée.??
    les journalistes semblent avoir les infos, poursuivons les en justice et faisons leur cracher et le fric et la verité.

    • Tu me donnes 410k€ je te sécurise ton site.

      Comparativement je pense que le blog de bluetouff est plus maintenu que celui de Carla et pour beaucoup moins que 410k€

  11. Salut Blue. J’étais allé jeter un oeil sur ce rapport de la Cour des Comptes.

    Les informations précises données par politique.net n’y figurent pas, ou pour être plus précis la ventilation des postes est insuffisamment précise pour attribuer des sommes et des effectifs clairement au site de CB (comme Carte Bancaire).

    Il doit manquer une annexe… lol Raiepublique et ses rapports « publics » censés éclairer les citoyens de ce point de vue là aussi n’est il pas?

    Bon sinon, dis donc, 4000 euros pour un tel site, tu es cher l’ami… Je crois que je vais continuer à bricoler comme depuis plus de 15 ans mes sites mes wordpress et mes wikis même si niveau technique je suis en version beta 0.1 en gros, et que ça me gonfle, mais me gonfle de le faire pour moi ou d’autres, je te dis pas ;)

    Bon, j’espère qu’Avignon a été rentable pour toi et qu’Altair contrairement au soft dans son Adn a sculpté quelques fourches, 2014 pourrait faire date disent certains, mais tout est si incertain.

    Ben voilà.

  12. 410.000€ deja ça!
    Mais toujours personne pour s’indigner que ce soit une entreprise de Londres qui a réalisé le bidule ? Les créa’ français et les boites de dev Parisiennes, c’est pas digne de Carla ?

    (Et ce n’est pas faute d’avoir indiqué ça à pas mal de journalistes quand ce site avait été réalisé.)

  13. Vocation de la fondation Carla :
    Faciliter l’accès à l’éducation, à la culture et aux pratiques artistiques pour les publics vulnérables.

    Je ne vois rien à redire. Le contrat est respecté :
    je nous considère comme assez vulnérables, nous les citoyens de base (fiscalement du moins) … Le public vulnérable, c’est nous ! … et cette anecdote nous a permis d’accéder aux pratiques artistiques de Carla, à SA culture, à SON éducation … Car l’arrivisme, l’intrigue, le trafique d’influence à ce niveau d’impudence, c’est tout un art, c’est une chose que l’on reçoit en héritage, sous la forme d’une bonne éducation, et c’est le socle de la culture de ce que nous appelons « les élites ».
    … ah pardon, il faut que j’aille vomir …

  14. Ah, que feriez-vous sans les Sarkozy ? Rien de tel que ressortir un vieux truc pour faire oublier l’incompétence crasse du président actuel qui entretient sa maîtresse au frais du contribuable…mais vous ne devez pas être au courant, trop occupés à décortiquer les sites de droite pour pouvoir étaler votre science ! Quand vos employeurs et clients de droite auront fait faillite ou délocalisé, vous irez pleurer auprès de vos copains gauchos qui vous expliqueront que Pole Emploi n’a plus de sous…

    • Salut Concombre,

      Tu dois avoir un petit problème de configuration. Va dans Cerveau-config << reflexion << "Tout politiser"
      Je pense que l'option est cochée, décoche-là, tu verra, ça ira beaucoup mieux. Tout va s'éclairer.
      En attendant Concombre, reste masqué, ça t'évitera de passer publiquement pour un simple d'esprit.
      Ps : je suis de droite.

      • Encore désolé, mais il y a longtemps que les commentaires de ce fil sont passés du technique au politique ! (Voir plus haut)
        Messieurs les geeks, vous avez tiré les premiers !
        Mais rassurez-vous, je ne reviendrai pas ici. A y bien réfléchir, le simple d’esprit, apparemment, à d’autres choses plus intéressantes à faire..j’ai passé l’âge des débats stériles.

        • Très franchement Concombre Masqué, tu viens ici nous causer des Sarkozy sur le plan politique, chose dont tout le monde se carre clairement, on te le fait remarquer, et tu joues ensuite la victime.
          Ce blog n’étant pas une annexe du Figaro, je t’invite à aller déverser ta propagande dans les fils de commentaires d’articles traitant de politique.

          « trop occupés à décortiquer les sites de droite pour pouvoir étaler votre science ! »

          Rassures toi, je décortique aussi des « sites de gauche », les octets n’ont pour moi pas d’appartenance politique, contrairement à ceux qui les lisent.

          « Quand vos employeurs et clients de droite auront fait faillite ou délocalisé »

          Heu … je suis entrepreneur… connard.

           » vous irez pleurer auprès de vos copains gauchos qui vous expliqueront que Pole Emploi n’a plus de sous… »

          Et alors tu crois que Sarkozy n’a pas de responsabilité là dedans ?

          • Non, sois pas désolé, ça aurait été dommage que ça t’échappe pas. Ça a un coté « il était une fois la révolution » (Sergio Léone) (La réplique du dynamiteur qui revient en boucle : « Planque-toi, connard … »)
            Et surtout, je pense que ta sortie est ici assez légitime. Faut appeler un chat un chat ….

  15. enfin , un article sur le sujet , construis est instructif .

    après sur un argent public utiliser pour une fondation ces pas nouveau.
    comme ont dit dans le commerce du luxe plus c’est cher mieux sait .

    vous avez pas fini de pleurer les mioches :) moi jais plus de larme je suis a sec .

  16. Petite précision, il n’y avait que 2 collaborateurs pour gérer le site web, les 8 autres n’étant qu’au service de la Première Dame comme celle actuelle (qui n’a pas de site web). Le site ne coutait donc « que » 25000€/mois…

    Mais il est clair que le cout du site et des deux collaborateurs est bien trop élevé pour la qualité affiché et on se demande à qui l’ex couple présidentiel voulait financier…

    http://www.politique.net/2013072501-site-web-bruni-8-collaborateurs.htm

  17. Merci pour ce billet ! Je l’ai lu à l’origine sur Rue89, mais rien ne vaut l’information à sa source.
    Bien sûr je suis ulcéré de ce qui est décrit. 410000€ pour ce truc ?? Et c’est passé par un appel d’offre ?? A l’heure qu’il est le site est déjà défoncé par les hackers tellement il était pourri.
    Là franchement, ça craint. Il y a non seulement utilisation indue de fonds publics à titre personnel, mais une telle différence de prix entre ce que vaut réellement un site comme ça et ce qu’il a coûté relève de la fausse facture purement et simplement !
    Maintenant que c’est dénoncé, que peut on faire ? Je ne supporte pas l’idée que ça en reste là, que ça passe par pertes et profits et que ces voleurs s’en tirent sans autres conséquences. Qui peut porter plainte ? Moi simple citoyen ? Une association ? Il faut écrire à un procureur ?
    Ah et bravo pour le « Je suis entrepreneur connard » j’adore :D

  18. Que dire que ce que tous les commentateurs ont dit. Je suis profondément ulcéré et écoeuré, par tout cela. Sur le net depuis 1995 j’ai construis beaucoup de site, je crois me souvenir que le plus onéreux à été un site pour un grand comité d’entreprise (avec gestion des places en colonie de vacances pour l’ensemble du personne , et bien sur mise à jour des membres du personnel plus de 3000 personnes en temps réel et une fois par semaine)Cela à coûté gestion comprise environ 12000 euros pour 3 mois de travail et moultes réunions de contrôle de mise en place. La seul question que je me pose c’est comment une société peut elle demander un tel budget pour en résultat techniquement nul et obsolète. J’ai aussi visité le site et je tiens à vous dire que j’ai apprécié votre analyse non partisane basée sur la réalité des « ustensiles employés » . Je vais relayé tout cela il y a des pétitions qui circulent mais je crains que cela ne nous rembourse pas de cette arnaque
    Jean-pierre gouvazé

    • merci , monsieur gouvasé , voila un commentaire intelligent qui relate un tarif exercer par la profession , de plus une expérience de terrain est non pas une réponse partisane sur le sujet de cette article d’ailleurs comme vous je trouve des plus pertinent ,je nais pas trouver mieux est vous ?

  19. Je suis un peu déçu que vous n’ayez pas relevé aussi cette affreuse animation pixellisée de la page d’accueil. D’un autre côté, on ne tire pas sur une ambulance. Mais tout de même, on aurait pu penser qu’à ce prix-là il y aurait une page de contact avec un formulaire digne de ce nom plutôt qu’un simple lien web.
    J’espère que le stagiaire qui a fait tout le boulot a au moins été un peu payé pour ça et que le café était bon.
    Voyons l’aspect positif : ça a donné du travail à huit personnes qui n’en auraient pas eu un sinon (et pas à ce tarif). Mais, évidemment, on pourrait avoir mauvais esprit et penser que celui qui demande aux autres de se serrer la ceinture devrait, peut-être, commencer par son cas personnel.
    Bref, d’un point de vue juridique je ne sais pas si ça peut avoir une qualification, mais d’un point de vue personnel je trouve que c’est à la fois se moquer du monde et me prendre de l’argent dans ma poche à moi pour un usage purement personnel.

  20. Ce n’est pas une première !
    A lire absolument : http://munci.org/Sites-web-quand-l-Etat-depense-sans-compter-Carla-Bruni-Sarkozy-Min-Culture-France-fr
    => « Le portail du ministère de la Culture a subi en décembre 2011 un ravalement de façade qui a coûté au contribuable la bagatelle de… 529 065 euros ! Un demi-millions d’euros pour un simple site-vitrine ! En 2010, le portail France.fr avait coûté quant à lui entre 1 et 4 millions d’euros… »

  21. De toute façon — peut-être à cause de la large ignorance dans le domaine — les développeurs Web (et développeurs professionnels en général) sont souvent payés des sommes folles pour pas grand chose… Un peu des sophistes de la nouvelle ère (sophiste ça fait plus distingué que pute).

      • Ça ne s’adresse pas à touts les développeurs professionnels cette remarque, seulement à un certain groupe. Je pense surtout aux *mauvais* développeurs payés des millions ou au développeurs de logiciels privateurs, et seulement en tant que tels, et pas personnellement.
        Par exemple un bon développeur web, avec de la bonne volonté, de l’expérience, une bonne connaissance des mécanismes du Web et une conscience de son évolution et des conséquences qui en découlent, là je dis rien. Un développeur de logiciels libres payés mais dont le salaire n’influence pas négativement (envers les utilisateurs et leurs libertés) le développement aussi.

        • Vous savez, des développeurs web payés des millions, je n’en connais pas des masses.
          Attention de ne pas tout mélanger. Pour le projet dont il est question ici, ce n’est à mon avis pas du côté des développeurs qu’il faut regarder, mais plutôt des commerciaux qui ont signé les propales et des chefs de projets qui ont fait des choix semble t-il un peu douteux.

          • D’où le « peut-être à cause de la large ignorance dans le domaine », dans cette affaire ceux qui payent sont coupable de la surestimation du travail, et ceux qui sont payés du mauvais travail.

            Puis « des millions » c’était une exagération, mais c’est fréquent « des milliers ».

    • Ah oui et pensez-vous que l’Angola soit sous DPI ? Le pays est riche, grâce au pétrole, c’est une dictature, il n’y a que deux FAI et peu de câbles relient l’Angola au reste du monde internetique…

Laisser un commentaire