Google et les retraits de contenus: j’en enlève deux et je t’en donne 1000

flattr this!

Je suis un peu gêné, car je ne sais pas trop comment vous présenter cette information, je n’ai pas envie de taper sur qui que ce soit dans cette histoire mais juste de pointer du doigt un truc que j’ai vraiment trouvé surprenant. J’ai un peu de mal à m’expliquer le concept pour tout vous dire :

  • soit Google a beaucoup d’humour,
  • soit la loi américaine est ainsi et  là, c’est encore plus drôle.

Ce soir, j’ai eu la surprise de tomber, en pied de page d’une recherche Google, sur un truc assez hors du commun. Voici le message en question :

Google indique que sur demande d’un ayant-droit, il a du retirer de sa recherche 2 résultats, et propose un lien « à titre informatif ». Naïvement, je clique en m’attendant à tomber sur quelques lignes explicatives… mais voilà sur quoi je tombe :

Il s’agit de la plainte en question reçue par Google, elle comporte non pas de 2 liens comme l’évoque Google, mais l’intégralité des liens déclarés par la Twentieth Century Fox Film Corporation, en date du 4 mai 2010. En clair, pour avoir retiré deux liens de sa recherche, Google publie une liste de plus d’un millier de liens tous frais sur des contenus copyrightés.

Je ne connais pas assez bien la législation américaine et le DMCA, ni s’il y est d’usage de publier les plaintes d’ayants-droit ainsi que les listes de contenus sur lesquels « il ne faut pas se rendre » mais j’ai trouvé ça vraiment extraordinaire dans la manière de procéder. A l’heure où l’on parle de listes de sites à filtrer en France, on imagine mal Google observer ce genre de pratiques ici. Sauf que l’on parle d’Internet avec tout ce que ceci implique en terme de douaniers dans routeurs (ça rentre pas dans la boîboîte) et l’air de rien, ce genre de petit décalage philosophico juridique risque de poser quelques soucis un jour ou l’autre. Il va falloir harmoniser un peu les usages car on imagine mal voir ce genre de listes publiées de par chez nous. La défense aveugle du copyright mène a des absurdités, en voilà un bel exemple.

30 Comments

on “Google et les retraits de contenus: j’en enlève deux et je t’en donne 1000
30 Comments on “Google et les retraits de contenus: j’en enlève deux et je t’en donne 1000
    • C'est très drôle quand c'est sur demande d'ayants-droit qu'un éditeur de site publie des listes de ce genre. J'espère juste qu'ils ne font pas pareil pour des sites avec des contenus pédo-pornographiques , des listes de numéros de CB ou d'autres choses aussi glauques.

        • Faire fermer les sites, c’est pas aussi simple que ça.

          Retirer les liens Google (qui sont, il faut bien l’avouer, la source principale des gens qui arrivent sur ces sites) me semble plus intelligent en termes de rendement. Tu ne peux pas empêcher le piratage, mais l’enrayer (via ce genre de méthodes), c’est possible.

          Je peux comprendre la technique des majors.

          Je suis surpris par la réaction de Google. C’est transparent, là c’est « juste » des films, mais dans le cas de contenu plus sensible, comment pourraient-ils justifier un changement de politique ?

  1. Pour ton information, le lien sur lequel tu as cliqué est le mail qu'a envoyé fox pour censurer les site qui ne respecte pas les droit d'auteur de fox, et le lien « à titre informatif » est ChillingEffects.org ^^ … Au lieu de cliquer sur le premier lien, il faudrait d'abord lire attentivement le texte :p

  2. Je vote pour une "blague" de google du genre "ok, je retire les liens qui t'embête, mais j'explique pourquoi (normal) à mais utilisateurs. Ca fait un peu "tu me cherches, tu me trouve" comme quand google passait par hongkong pour contourner le filtrage chinois.
    Le lien exact vers la plainte est là et je suis assez surpri aussi du coup : http://www.chillingeffects.org/dmca512c/notice.cg
    Je le mets en entier parce que c'est jute publié tel quel par chillingeffect qui a pour but de protéger les droit sur le net, si j'ai bien pigé (et du coup ça protège moins là).

  3. "Il s’agit de la plainte en question reçue par Google, elle comporte non pas de 2 liens comme l’évoque Google, mais l’intégralité des liens déclarés par la Twentieth Century Fox Film Corporation, en date du 4 mai 2010."

    Il y a (beaucoup) plus de liens sur la page de la plainte que les 2 car :
    la plainte contient l'ensemble des liens indiqués comme illicite,
    Il n'y en a que 2 avec ces mot clé là, sur cette page là,
    Les autres sont dispo avec une autre recherche (et/ou sur une autre page),

    Par contre c'est vrai que ça fait une belle liste de site pour aller chercher des films de vacances, musique libre et autres distributions linux.

  4. Il n'y a pourtant rien de choquant. Google a bien supprimé 2 liens des résultats de la recherche puisque tous les autres liens listés dans la plainte n'étaient pas remontés dans votre recherche… soyons sérieux…
    Ca fait déjà "belle lurette" que les ayants-droits font pression sur les moteurs de recherche ou agrégateurs de vidéos pour retirer les contenus piratés.

  5. Il me semble que c'est pareil en Grande Bretagne.
    Notamment pour assurer la transparence de la censure, les sites qui sont censurés (par ex. pédophilie) sont tous regroupés quelque part et rendus publiques, afin de limiter les possibilités d'abus par l'organisme de censure.

    L'effet pervers évident est le même, cela revient à faire un annuaire des sites interdits.
    En France, la liste des sites censurés n'est pas publique justement pour éviter ce problème.

  6. Et en remontant dans l'arborescence de chillingeffects.org, on en trouve d'autres… Des plaintes du BPI et de Magnolia pictures, notamment, avec plein d'autres sites intéressants. Cool, les majeurs font le boulot des moteurs de recherche DDL maintenant… :-)

  7. A l'époque j'avais eu le cas pour une recherche mais il n'y avait que le lien en question de publié. Peut-être une question administrative pour Google qui n'a pas envie de se faire c*** à trier les URL ? Et puis peut-être que ces documents sont publics ?

  8. C'est comme ça depuis des années pour tous les sites illégaux signalés à Google, qu'il s'agisse de respecter la loi américaine ou une autre. Chez nous, ça fait la même chose avec des sites négationnistes par exemple : le lien est caché des résultats mais la plainte est lisible en clair sur Chillingeffects.

    • On trouve des listes de sites négationistes linkées en bas d'une recherche google ??
      ah bon ? là je tombe des nues, le législateur français va faire pareil avec les sités pédo ?

  9. Non, mais… c’est ce qui pend au nez de celui qui veut faire une liste « noire ». Même « noire », c’est quand même une liste ! Et même si elle n’est pas « en clair » telle quelle… il y aura forcément un moment où elle sera en clair, ne serait-ce que pour contrôler (parce que ça serait grave de ne pas contrôler le fichier)…

    Bref, vouloir faire une liste, c’est la pire idée qui soit.

    • Ce qui est sympa c'est vraiment que qu'il y a du liens tout frais c'est vraiment du filtrage idiot, donc ma question est bien loin d'être conne et ma conclusion sans équivoque je ne vois pas ce que certains ont du mal à comprendre :

      Bloquer des contenus pédo est une conneries … il faut retirer ces contenus. Google est un exemple, c'est tout.

  10. Bonsoir,
    Mon souci est inverse. Nous avons été "injustement" flagé comme enfreignant la DMCA. Depuis, le répertoire n'existe même plus sur notre site web, mais la plainte persiste sur Chilling Effect et GG continue à nous bloquer des URL's + à mentionner dans le bas de page de recherche le fameux "en raison……, nous avons retiré xxxx résultats"….

    Qui sait comment se débarrasser de cela, après 20 ou 30 email sà Chilling Effects et Google, je ne sais plus quoi faire….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>