HADOPI : Le Deep Packet Inspection est bien au menu

flattr this!

L’octet sera légal ou ne sera pas !</DPI inside>

Comme je vous le disais, j’en ai pas dormi. Tout ce passe comme nous l’avions imaginé dans le pire des scénarios imaginables. Il faut d’abord bien écouter ce que dit ce monsieur, puis vous souvenir de cette histoire de « quasi neutralité », ou encore de NKM qui nous explique que la Neutralité c’est accéder à tous les contenus « légaux » transformant avec sa baguette magique les backbones en cyber douaniers capables de reconnaitre des octets contrefaits. Il faut dire qu’on l’avait senti venir de loin le Deep Packet Inspection !

La petite soirée de lancement de la HADOPI a été riche et Marc Rees de PCInpact, présent sur les lieux, a enregistré des perles ! J’ai eu la chance de l’avoir au téléphone dés son retour et c’est la voix emprunte de consternation qu’il m’a révélé que la HADOPI planifiait bien l’insoutenable en confiant une mission à un anti Net Neutrality convaincu, Michel Riguidel, celle de spécifier techniquement le mouchard HADOPI.

Chers internautes, la riposte graduée est bien une étape pour instaurer le filtrage DPI. Je soupçonne aujourd’hui fortement le gouvernement d’avoir instrumentalisé l’ARCEP d’une manière assez abjecte : « vous avez vu comment on est forts en démocratie et en écoute ? on vous a servi des supers spécialistes » … et hop on nous sort une « quasi neutralité » dans laquelle le téléchargement illégal devient prétexte à filtrer Internet en utilisant des outils dont on est assuré que d’une chose, c’est qu’ils ne sont pas maîtrisés.

Mais il y a un petit hic … c’est que le DPI, ça n’est possible que sur les infrastructures des fournisseurs d’accès, à des endroits bien stratégiques du réseau. La HADOPI dit entretenir de bonnes relations avec les fournisseurs d’accès et que les expérimentations de filtrage avancent. C’est amusant, car ayant travaillé pour un FAI et entretenant encore quelques relations, j’entend tout le contraire et j’ai plus tendance à croire mes sources que la HADOPI. Et mes sources disent que le DPI ils n’en veulent pas, ils n’en poseront pas (sauf obligation légale), et surtout ils ne le financeront pas ! On sait aussi que pas un seul centime n’a encore été déboursé aux FAI pour supporter le coût des délires orwelliens des cyber pieds nickelés.

HADOPI devrait donc en toute logique être étendue à d’autres protocoles que le Peer to Peer, en tous cas la HADOPI souhaite s’équiper en ce sens. En tout cas en France, qu’on se le dise, la Net Neutrality, c’est finit !

Les mails partiront bien sans que le mouchard HADOPI ne soit labellisé

Et oui ! Notre madame Michu devra se taper une formation accélérée d’administrateur système et réseaux, la HADOPI laissera à la discrétion du juge toute contestation, si tant est que notre madame Michu ai les moyens techniques et surtout financiers de se défendre, elle est bien présumée coupable ! La HADOPI souhaite passer en force … un très mauvais calcul face aux internautes qui ne manqueront pas de se rappeler à son bon souvenir. Le décret d’application concernant le délit de négligence caractérisée est évidemment toujours très attendu et ne devrait plus tarder. La CNIL émettra un avis mais rappelons que ce dernier n’est que consultatif.

Mais ne nous pressons pas car le mouchard HADOPI nous promet aussi de grands moments, on le soupçonne toujours aussi fortement de s’asseoir sur un modèle client / serveur ( j’ai beau chercher il n’y a que comme ça qu’il peut fonctionner). Le serveur communiquerait la liste des fichiers (les hashing) et le mouchard irait scanner les disques durs. Heureusement, pour le mettre en prison dans une machine virtuelle, TMG vous propose de télécharger VMWare sur l’un de ses serveurs.

La HADOPI a du sentir le vent venir, du coup, le mouchard installé sur l’ordinateur ne suffira plus à disculper un internaute, il ne devient qu’un élement parmi d’autres.

Autre information importante, les critères qui détermineront si le dossier d’un internaute incriminé est transmit ou non au parquet reste un mystère. Après le délit de sale gueule, nous orientons nous vers un délit de sale IP ?

La pédagogie, avec HADOPI, c’est terminé, il ne reste plus que le volet répressif.

Mireille Imbert-Quaretta, membre de la commission s’en explique d’ailleurs le plus tranquillement du monde : «Hadopi ne vise pas les pirates, mais la négligence caractérisée, si l’internaute a fait en sorte que son ordinateur ne soit pas assez protégé face aux risques de piratage».

Un logo plus respectueux du droit d’auteur #lol

Plus anecdotique, la HADOPI a abandonné son logo ou elle utilisait une typographie dont elle n’avait pas les droit. C’est plus austère, elle perd son gros nez rouge.

Le temps pour moi de digérer les articles et d’écouter attentivement les enregistrements réalisés par PCInpact, et c’est promis, on a pas finit d’en causer.

Voici les articles promis de PCInpact :

Merci Marc pour le boulot abattu cette nuit.

27 Comments

on “HADOPI : Le Deep Packet Inspection est bien au menu
27 Comments on “HADOPI : Le Deep Packet Inspection est bien au menu
  1. Je comprends que tu n'ai pas pus dormir, je n'aurais pas pus non plus … Voir ca me dégoute, me révolte, me consterne … Ca y est, on y est … Alors on en est là …

  2. Mireille Imbert-Quaretta est une parodie de magistrat qui a oublié le concept de sécurité juridique qu'on enseigne pourtant dès la première année.
    Avec des magistrats de cette trempe, on n'a plus besoin de dictateur ou de tyran.
    A quand des procès de Moscou à la française ?

  3. Ok donc pour etre serein, il faudra se "pirater" soi-meme regulierement (par exemple une fois par semaine) en laissant bien entendu une belle trace de son passage … mais anonyme la trace.

    Tiens, je vais me procurer backtrack …

  4. Ouf !! Je me suis connecté à « Bad News Magazine » sans le faire exprès ?

    J’avais lu le billet de B.Bayart sur la « Quasi neutralité », et déja, à ce moment, j’avais vu la grosse ficelle !!

    Comment peut on être « quasi neutre » ? c’est un non-sens complet, en plus que d’être un non-sens linguistique ! Ces gens là feraient bien d’ouvrir un bouquin de Français de temps à autre ! Que fait l’Académie ?

    J’imagine que je ne serais pas le seul à avoir fait le rapprochement, car les fins lettrés (que nous sommes…)doivent se rappeler de la police de la pensée et de la Novlangue de 1984, ou la langue servait en fait à dire le contraire de ce qui était écrit (le ministère de la vérité se chargeait d’écrire des mensonges, etc…)

    Je n’ai pas encore lu les articles que tu linkes, et je ne suis pas sur d’avoir envie de savoir…Ton résumé est déjà suffisamment effrayant comme ça !

    J’adore ce passage :
    «Hadopi ne vise pas les pirates, mais la négligence caractérisée, si l’internaute a fait en sorte que son ordinateur ne soit pas assez protégé face aux risques de piratage»

    Le peu d’expérience que j’ai de la sécurité informatique cher les particuliers, suffit à me faire dire que la quasi totalité de mes mes clients sont bon pour le gnouf !
    Personne n’est à l’abri d’un acte de piratage. Les particuliers moins que les autres, agglutinés qu’ils sont, derrière le pare feu windows avec des Norton Antivirus en guise de pétoires….

    Ça ouvre des perspectives assez effrayantes mais aussi des interrogations pratiques, qui sont rassurantes, paradoxalement :

    Pour les perspectives effrayantes :

    – Tout le monde coupable, ou présumé coupable. Ça me semble en opposition avec les usages habituels des prétoires (Maitre Eolas, Ouhou !!). je me demande si on peu invoquer les Droits de l’homme et saisir Ammesty International…

    – Du fait que les particuliers ne sont pas bien protégés. Les attaques vers ces derniers vont s’accentuer, et les réseaux de botnet ont de beaux jours devant eux.
    (Parallèlement, ça va donner du boulot aux gars qui dépannent des ordinateurs, et aux boites qui développent des logiciels de sécurités. Je ne suis pas du genre à me réjouir du malheur d’autrui, mais j’ai quand même besoin de crouter, j’suis un pauvre fossoyeur… )

    Du coté des choses rassurantes :

    – Tout le monde présumé coupable, ça en fait des données à collecter et à analyser et à stocker. Surtout si les gens se mettent à crypter leur communications.
    Du coup, je me demande comment les Javert de la Hadopi vont faire pour analyser tout ce bordel, et envoyer des mails et des recommandés à la chaine ! Z’ont intérêt à commencer tout de suite !

    Du coup, je me demande si la mission de la Hadopi est possible ?
    A moins qu’ils utilisent la technique de la décimation :
    On prend un internaute sur dix et crac ! on fait un exemple ! Pas concerné ? pas grave, de toute façon on est présumé coupable dés le départ, les preuves ont les trouvera !

    A moins, bien sur, qu’avec le DPI, on transforme l’internet en Minitel, auquel cas, l’Hadopi pourra se rendormir : sur l’internet français, il n’y aura plus que des contenus autorisé par le ministère de la vérité !

    Pour finir, je me pose une question, pas originale :
    « putain, on fait quoi ? »

    Évidemment, il faudrait saisir son député/préfet/élu local/camembert et faire pression dessus.

    Mais personnellement, je n’ai plus envie d’être poli avec ces gens là!
    j’aurais plutôt envie d’être violent !

  5. Le truc c'est que ce mec mélange tout pour faire passer ses idées et que si nous si on fait la même chose on se fait mal par que ceux qui n'y comprenne rien donc ça touche forcément la moyenne de la population qui n'est pas née avec la technologie mais qui est déjà possédée. Le coup de la chirurgie c'est vraiment facile sa laisse imaginer le pire: que des pirates vont se mettre a contrôler les hôpitaux comme un virus de l'an 2000….

  6. En plus ce mec parle comme si la constitution était acquise par la population mais c'est faux parce que si la constitution était logique pour la population y'aurai jamais eu besoin de révolution ça aurait été naturel. Hors la révolution à du s'imposer pour sauvegarder nos libertés, mais ça ne signifie pas que c'est un acquis et que les gens ont compris pourquoi ils vivent dans une révolution.

  7. Qu'est-ce que je peux faire? J'en ai aucune idée. Je ne veux pas regarder la vie devenir l'enfer sans rien faire. Il doit y avoir une issue.

  8. En clair ce mec nie l'histoire (et donc le présent) sous prétexte que nous (les branleurs) niont leurs réalité politique (totalement ancienne). Aux noms de ses idées totalement délirante.
    On dirait clairement qu'il a lu George Orwell et qu'il essaye de faire pareil parce qu'il s'est dit que c'était de l'arnaque.

  9. Pour info Michel Riguidel, enseignant-chercheur, à qui l'Hadopi a confié la rédaction des spécifications fonctionnelles pour la labellisation des outils de sécurisation est aussi le coauteur du brevet qui décrit un procédé de lutte contre le téléchargement illégal sur Internet : http://gtm.li/3 (pdf page 233 du pdf)
    Dans les coauteurs du brevet, on trouve aussi Laurent Ladouari, ancien conseiller de Besson et de Albanelle qui a également travaillé pour France Télécom, Wanadoo et Canal+ …
    Tout ça sent bon l'honnêteté, l'indépendance et la transparence

  10. Je me pose une question (qui en amenne d'autre du coup) : Est-ce bien constitutionnel tout ça ?

    Peut on "faire en sorte de ne pas être assez protégé" ?
    Il y a en France (je laisse pour l'instant un F et non un f) la présomption d'innocence, c'est à dire que celui qui t'accuse doit fournir la preuve. Or là dès qu'on mettra un clic sur le net, on sera présumé coupable "d'avoir fait en sorte de ne pas suffisamment être protégé" et d'avoir fait perdre des € à Thierry L…

  11. Je me pose une question (qui en amenne d'autre du coup) : Est-ce bien constitutionnel tout ça ?

    Peut on "faire en sorte de ne pas être assez protégé" ?
    Il y a en France (je laisse pour l'instant un F et non un f) la présomption d'innocence, c'est à dire que celui qui t'accuse doit fournir la preuve. Or là dès qu'on mettra un clic sur le net, on sera présumé coupable "d'avoir fait en sorte de ne pas suffisamment être protégé" et d'avoir fait perdre des € à Thierry L…

  12. Mais ils comprennent pas les principes, ils croient que le fait de croire que t'es déjà coupable à la base est un principe et ils appliquent leurs délires sur leurs conneries.

  13. Aujourd'hui ceux qui croient au logiciel libre et l'open source ne croient plus en la politique. C'est un système trop fermé. Ce qu'on défends nous les libristes, dépasse leurs principes, et ils ne sont pas prêt à accepter qu'on juge un principe. On vit dans un monde "chacun son point de vue" ou tout le monde pense la même chose la preuve tout le monde dit "Chacun son point de vue" Mais au fond quand tu veux essayer de comprendre ben ça impose un jugement de valeur. Il est là le problème.

  14. *découragé* Le seul point positif sur le dossier Hadopi, c'est qu'en suivant ce dossier, les internautes un poil curieux peuvent se rendre compte des types de manipulations dont est capable notre gouvernement & nos lobbies… je vais voter vert moi…

  15. D'ailleur la preuve: Monfils veut copier l'HADOPI française, c'est bien qu'il ne comprends rien au copyright, puisqu'en fessant ça il fait du copyleft. Sauf que le copyleft c'est fait pour améliorer en prenant le meilleur et pas remplir les poches des Moines copistes de DVD.

  16. Dépité, découragé, désabusé … je ne sait trop quel mot choisir pour définir au mieux mon état d'esprit. La politique ne m'a jamais inspiré confiance … là c'est pire !

    Cryptons, chiffrons ! … anonymement :-)

    • le chiffrement règlerait beaucoup de vrais problèmes mais anéantirai toutes les solutions en carton que le gouvernement a trouvé aux faux problemes

  17. Dépité, découragé, désabusé … je ne sait trop quel mot choisir pour définir au mieux mon état d'esprit. La politique ne m'a jamais inspiré confiance … là c'est pire !

    Cryptons, chiffrons ! … anonymement :-)

  18. *découragé* Le seul point positif sur le dossier Hadopi, c'est qu'en suivant ce dossier, les internautes un poil curieux peuvent se rendre compte des types de manipulations dont est capable notre gouvernement & nos lobbies… je vais voter vert moi…

  19. Je pense à un truc, le mouchard c'est une chose, mais comment je prouve que "je n'ai pas fait en sorte que mon ordinateur ne soit pas assez protégé face aux risques de piratage"

    Y aura-t-il des anti virus (and co) homologués hadopi et d'autre non (mis à part le mouchard, car qui a vu un mouchard faire de la protection ?) ?

  20. Je pense à un truc, le mouchard c'est une chose, mais comment je prouve que "je n'ai pas fait en sorte que mon ordinateur ne soit pas assez protégé face aux risques de piratage"

    Y aura-t-il des anti virus (and co) homologués hadopi et d'autre non (mis à part le mouchard, car qui a vu un mouchard faire de la protection ?) ?

  21. http://www.pcinpact.com/actu/news/56832-cinema-piratage-films-audience.htm

    Les amateurs de films piratés continuent d'aller au cinéma

    Une étude Médiamétrie commandée par Allocine.com a été publiée hier. Elle porte sur la fréquentation des cinémas en général, mais contient une section intéressante sur le piratage. Elle a été réalisée sur un échantillon de 2 399 personnes de nationalité française de 15 ans et plus [...] en 2009 201 millions d'entrées ont été vendues : c'était le plus haut niveau d'entrées depuis 1982.

    Et après on veut nous faire croire que le cinéma est à l'agonie a cause des pirates … Non seulement ils nous prennent pour des cons, mais en plus il le font ouvertement et sans subtilité …

Laisser un commentaire